Les grands principes de sécurité informatique

Ce n'est que du bon sens

Principe 1 : Adaptaté
Il faut que le niveau de sécurité soit toujours adapté à ce que l'on veut protéger. Inutile de mettre en place la porte blindée de la banque de France pour protéger trois francs six-sous. La porte coûterait plus cher que le porte-monnaie. Mais en matière informatique, il est possible d'arriver à un niveau de sécurité très correct pour le particulier, ou le professionnel sans dépenser une fortune. On envisagera, pour l'un et pour l'autre différent niveau.

Principe 2 : Cohérence
La sécurité est réalisée par un ensemble d'éléments. Il est nécessaire que cet ensemble soit cohérent. La force de la chaîne est liée à son plus faible maillon. Autrement dit, construire une forteresse imprenable avec un trou dans le mur n'a pas de sens. Il faut considérer que vous-même et vos attitudes font parti de cet ensemble.

Principe 3 : Connaissance
Comme il est dit précédemment, la connaissance de l'informatique, d'internet, de son fonctionnement est nécessaire pour avoir une bonne sécurité. Il est reconnu qu'une bonne partie des problèmes de sécurité provient de l'utilisateur. l'utilisateur non informé peut créer lui même des failles de sécurité par simple méconnaissance.

Principe 4: Evolution
La sécurité informatique est une guerre. Et comme dans la guerre, il y a des armes et des moyens de défense. Il y a toujours une nouvelle arme à inventer plus puissante que l'élément de protection suffisant jusque-là. En informatique, cela n'échappe pas à cette règle. Et c'est pourquoi, il faut toujours rester vigilant, sur l'évolution des attaques possibles.

Principe 5 : Relativité
Il faut toujours avoir un ordinateur mieux protéger l'ordinateur d'à côté. Sur Internet, le voisin peut être à des milliers de kilomètres. Le hacker préférera souvent la solution de facilité. Et tant qu'il y aura des sites non protégés, les sites protégés seront tranquilles, toujours à niveau d'intérêt égal.

Principe 6 : Contrainte
Plus on sécurise, plus il y a de contraintes. Si l'on veut sécuriser une porte avec une serrure, il faut à chaque fois que l'on veut passer cette porte, ouvrir d'abord la serrure avec la clef, et la refermer. C'est un temps supplémentaire, et une manipulation plus contraignante que s'il n'y avait pas de serrure. En informatique la sécurité apporte également des contraintes : taper un mot de passe par exemple prend du temps, il faut s'en rappeler.